L'huile de ricin, une huile à découvrir

Mis à jour : 8 févr. 2019

Cette huile appelle le sang et la lymphe à l’endroit où vous l’appliquez.



« à l’endroit où vous la poserez, elle saura aimer, même là où il n’y a plus d’amour » Dicton chamanique.


Généralités 

Non recommandé en usage interne.Peut-être utilisée comme puissant purgatif. L’huile de ricin s’applique sur les parties malades. Certaines sont plus accessibles que d’autres.

Comment un traitement aussi simple peut-il fonctionner ?

L’augmentation de la circulation locale semble attirer le sang et la lymphe pour nettoyer et réparer, régénérant toute la zone, tous tissus confondus.Mais le gros avantage de l’huile de ricin, c’est qu’elle est riche en minéraux, et particulièrement en vitamine E et en acides gras essentiels. Ces nutriments sont indispensables :

pour activer les cellules lymphatiques et immunitaires appelées sur la zone polluée pour réparer les cellules lésées.

Quelle huile ?

Qualité « bio » oblige, elle sera forcément de première pression à froid.Vous pouvez vous en procurer en pharmacie. (environ 14 euros).L’huile de ricin est appelée aussi Castor Oil, traduit par « huile de castor ». Un litre suffit amplement et représente une grande quantité pour son usage personnel.

L'utilisation de cette huile est idéale pour :

disparition d’une excroissance sur la paupière, en la massant quotidiennement avec un mélange d’huile de ricin et de bicarbonate de sodium.

réduction du risque de fausses-couches durant la grossesse ;

atténuation des vergetures dues à la grossesse ;

cessation de n’importe quelle douleur articulaire (arthrite localisée, entorses, etc) ;

guérison d’une kératose cutanée (zones sèches et épaisses sur la peau) ;

disparition de nodules lymphatiques ;

retour du sommeil dans le cas d’insomnies, même rebelles (en imbibant des cotons plaçés dans les oreilles) ;

même recette pour des infections de l’oreille ;

troubles du comportement et de l’humeur chez les enfants (enfant capricieux, hyperactif, etc.), qui se volatilisent par application de cataplasme d’huile de ricin sur l’abdomen ;

une étrange recette pour le rhume des foins : une goutte d’huile de ricin sur la langue, une fois par jour, avec un compte-gouttes ;

disparition des verrues : un petit flacon d’huile de ricin, un tout petit bout de tissu plié en 4, du scotch dermique

Tous les jours une goutte ou deux d’huile de ricin sur le bout de tissus, jusqu'à disparition de la verrue.

éviction d’un très grand nombre d’opérations de l’appendicite, même en phase aiguë;

guérisons remarquables, en un temps record, pour des doigts écrasés, des ongles retournés, ongles incarnés, etc.

mais aussi guérison de plein d’autres bobos : cors aux pieds, kystes, oignons, ichtyose,nævus, cholécystite, diverses affections du foie, sclérodermies, maux de tête, troubles intestinaux, névrite, toxémie, rages de dents, sinusite, etc.



Comment l’appliquer ?

La manière la plus simple de l’utiliser est d’en enduire la peau et de masser, à condition de bien frotter pour la faire pénétrer jusqu’au derme.

Elle peut être appliquée sur n’importe quelle partie du corps : le ventre, le cou, le visage, les mains, etc.

Il est toutefois plus pratique, et plus efficace aussi, d’en faire des cataplasmes. Pour cela, il vous faut :

un tissu de flanelle en coton ou en laine (mais n’importe quel tissu en coton peut aussi faire l’affaire) ;

une assiette ;📷

du papier cellophane (ou film alimentaire) ;

une bande de crêpe qu’on trouve en pharmacie (prenez-en une longue si vous souhaitez maintenir le cataplasme sur le ventre) ;

du scotch dermique (en pharmacie) si vous voulez faire un cataplasme sur une toute petite surface ;

et du bicarbonate de sodium. Pour nettoyer l'emplacement après l'application.

1 -Mettez un peu d’huile dans l’assiette.

2 – Vous pouvez chauffer l'huile ou la positionner à froid et poser une bouillotte lors de l'application. Dans le premier cas, faites chauffer délicatement (attention : l’huile chauffe très rapidement).

3 – Pliez le tissu en huit épaisseurs. Posez-le dans l’assiette afin qu’il s’imprègne d’huile.

4 – Coupez un morceau de papier cellophane d’une taille suffisamment grande pour qu’il recouvre largement le tissu.

5 – Placez d’abord la compresse (le tissu imbibé d’huile) sur la peau, au niveau de la zone à traiter.

6 – Puis recouvrez-la du papier cellophane.

7 – Enfin, bandez le tout, pour maintenir, avec la bande de crêpe.

Après 3/4 heure à 1 heure d’application maximun, enlevez l’ensemble. Rangez la compresse dans une boite en plastique ou un sachet plastique pour la reprendre ultérieurement.

Nettoyez la peau avec de l’eau bicarbonatée. En effet le bicarbonate dissout le gras.

Renouvelez l’opération tous les jours, pendant plusieurs semaines, en fonction du résultat. Tout dépend de l’ampleur du problème et de la profondeur des tissus à atteindre.

L’huile est plus performante lorsqu’elle est chauffée. La chaleur permet à l’huile de pénétrer la peau. Il est donc recommandé de poser par-dessus le bandage une couverture chauffante ou une bouillotte.

Il est possible d’activer l’huile de ricin en y ajoutant du bicarbonate de sodium. Cela semble améliorer les vertus de l’huile.

Vous devez absolument garder à l’esprit l’éventualité d’une probable application journalière des cataplasmes, et ceci pendant plusieurs semaines. Certains cas nécessiteront moins de temps, c’est évident. Quoi qu’il en soit, ce remède requiert persévérance et patience. Vous devez en tenir compte, sinon, vous risquez d’être déçu, alors que le produit est exceptionnel.


Sur la douleur

Hormis des zones très locales, comme un traumatisme sur un doigt ou une côte, une douleur fulgurante et aiguë ou une zone enflammée, la pratique m’a montré qu’il était plus utile de guérir la cause du problème que son expression distale.

Beaucoup de problèmes d’épaule, par exemple, ont pour origine des dysfonctions organiques (les viscères). A droite, cela dénonce souvent un trouble hépatique (ou biliaire), alors qu’à gauche, c’est plutôt l’estomac ou le pancréas qui sont en cause. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à l’épaule, mais que l’origine du problème est le viscère.


Sur la cause

Il est plus efficace de traiter la cause que la conséquence. Et les résultats sont rapides. C’est pourquoi, quand le résultat tarde, c’est qu’il faut aller voir ailleurs.

Comment trouver la cause ?

Instinctivement, nous pressentons l’endroit qui ne va pas. Il s’agit de parties du corps qui avaient déjà posé des problèmes, apparemment résolus.   Ceux-ci reviennent en général régulièrement, mais disparaissent de même, ne laissant qu’une petite gêne insignifiante.

Observez le côté sujet à ces retours fréquents. Souvent nous n’avons des problèmes que d’un seul côté. C’est un bon indice. Vous pouvez être certain que l’origine du problème est du même côté et qu’il touche plutôt un viscère. Ce peut être l’intestin droit, le foie sous les côtes, l’estomac, etc.

Notez qu’il y a toujours à proximité de petits grains de beauté.

Placer le cataplasme sur cette zone fragile est extrêmement bénéfique, et résout une foule de problèmes que vous n’auriez jamais soupçonnés.

Par ailleurs, cherchez aussi les micro-traumatismes dans les muscles. Ils sont très souvent la cause de problèmes articulaires beaucoup plus importants à distance. Fouillez dans les muscles les endroits douloureux (pour les problèmes de genou, allez voir particulièrement les mollets. Pour les cervicales, cherchez dans les bras). En temps normal, les fibres musculaires ne font pas mal. Si vous trouvez un « nœud » douloureux, faites-y un cataplasme sur plusieurs jours. Ce sont des zones faciles d’accès.


Quelques emplacements privilégiés

Les résultats sont également spectaculaires sur des ganglions enflammés et douloureux. Parmi les ganglions, les amygdales sont des zones importantes et très souvent problématiques. Les vieilles angines à répétition peuvent laisser des séquelles insoupçonnées (sur la première cervicale par exemple).

Enfin, considérez aussi les cicatrices. Mine de rien, elles sont à l’origine de bien des dysfonctionnements dans notre machinerie. En temps normal, la peau doit être souple. Derrière une cicatrice suspecte, il y a toujours des adhérences. Si vous tirez la peau dans tous les sens, même délicatement, vous sentirez que la peau a perdu de sa souplesse.

Pour terminer, peut-être est-il utile de mentionner le plexus solaire ? Vous avez sans doute déjà remarqué qu’après plusieurs nuits blanches, il est très difficile de retrouver un sommeil malgré la fatigue. En réalité, arrivé à un point extrême, le corps a du mal à déconnecter et à retrouver son équilibre. Idem pour les émotions (tant centrifuges comme la colère, que centripètes comme la tristesse) : à flirter dans les excès, on n’arrive plus à redescendre. La machinerie s’emballe. On peut imager cette anomalie comme une surtension du plexus solaire. Un cataplasme dessus permet un retour à la normale rapidement.


A noter : Bien souvent, les tensions du diaphragme sont en réalité des surtensions du plexus solaire.

Pour conclure, autrefois, le ricin portait le nom de Palma Christi, « Paume du Christ ». On ne sait si cela était en raison de la forme de ses feuilles – qui ressemblent à des mains – ou à cause de son pouvoir de guérison extraordinaire.

 

Jardins D'Olivier, 21 rue des Vosges, FR-70200 MALBOUHANS

www.olivier-renaud.fr    contact.jdo@gmail.com

Ce site ne fait pas partie du site Facebook, ni de Facebook Inc.

Copyright. Tous droits réservés ©2020 by Jardins D'Olivier.

Conditions d'utilisation - Politique de Confidentialité - Contact - Mentions légales et avis de non-responsabilité

- Mentions légales et avis de non-responsabilité -

Le site "les jardins D'Olivier et son représentant légal Olivier Renaud ne remplace en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découle.