La chlorophylle Magnésienne

Savez-vous que la chlorophylle est le pigment vert des feuilles ? Oui ? Savez-vous que sa molécule est la cousine de l'hémoglobine ? Oui ? D'accord. Mais savez-vous que vous pouvez utiliser la chlorophylle toute bête pour vous débarrasser du Candida albicans, de l'eczéma, du psoriaisis, des toutes les plaies et de toutes les odeurs ? Si c'est encore oui. Ne lisez pas cet article.





Chacun sait que la chlorophylle est le pigment vert des feuilles (en grec, kloros signifie « vert » et phyllos signifie « feuille »). Produite par les chloroplastes, elle est le siège central de la merveilleuse photosynthèse permettant aux plantes de fabriquer du sucre (fructose) à partir du gaz carbonique atmosphérique et de l’eau.

On connait moins sa ressemblance frappante avec l'hémoglobine du sang. La molécule de chlorophylle ressemble en gros à un anneau dont le centre est composé de magnésium pendant que l’hémoglobine du sang (en particulier l’hémine) avec une structure moléculaire identique, présente un noyau de fer. Curieusement, la couleur verte de la chlorophylle est la couleur complémentaire du rouge du sang.


Une affinité naturelle avec l'homme

La chlorophylle a des propriétés étonnantes : une fois ingérée, elle passe immédiatement dans la circulation sanguine. Aussi est-elle la source immédiate et naturelle de minéraux. Ces minéraux très ionisés (chargés électriquement) par certaines enzymes, créent des liaisons privilégiées avec les vitamines et les acides aminés de l’organisme. C’est le cas en particulier des ions de calcium Ca++ et de magnésium Mg++, indispensables à la plupart des métabolismes.

Hélas, la chlorophylle absorbée par voie alimentaire, sous forme de légumes verts, d’algues... est assez inefficace car elle reste enfermée pour la plupart dans les parois cellulosiques cellulaires et, par ailleurs, fortement liée aux protéines. Même sous forme de suc végétal pur, elle reste encore peu active.

Par contre, absorbée pure, elle se comporte comme un puissant générateur sanguin favorisant notamment une formulation équilibrée de l’hémoglobine. C’est une sorte de transfusion végétale avec conversion d’un sang vert en sang rouge, accompagnée d’un apport d’énergie vitale universelle.

Ceci explique en partie son pouvoir singulier de régénération de la formule sanguine, en particulier dans l’anémie ainsi que son apport énergétique considérable.

D’autre part, par sa formule biochimique, la chlorophylle a la capacité de convertir le gaz carbonique en oxygène, amenant ainsi une oxygénation supplémentaire à l’état ionique au niveau des tissus. Il s’ensuit une augmentation du rendement énergétique global de tous les métabolismes, une stimulation de toutes les guérisons et une activation des cicatrisations. Voilà l’explication de l’action élective de la chlorophylle dans toutes les pathologies liées à l’asphyxie cellulaire en tant qu’adjuvant majeur.

Enfin, elle intervient dans la synthèse de la vitamine A, dont on connaît le rôle antioxydant et antiradicalaire.


La chlorophylle contre les plaies... et pour la peau

On imagine souvent que la chlorophylle n'a d'action que lorsqu'elle est assimilée par voie interne (alimentation ou poudre). C'est pourtant un des agents naturels les plus efficaces pour nettoyer et désodoriser les plaies nécrotiques (tissus gangreneux, brûlés, etc.).

La chlorophylle accélère la régénération des tissus conjonctifs par exemple dans le cas d’ulcère diabétique des jambes. De plus, elle absorbe les toxines et les odeurs.

On peut l’utiliser aussi dans :

les dermatites séborrhéiques,les neurodermatites,l’eczéma suintant,l’impétigo contagieux,les parasites fongiques,les champignons pyogéniques,les infections vaginales à Candida albicans,les brûlures,les ulcères et plaies en tous genresle psoriasis.





Finies les odeurs et les fermentations

Gaz et mauvaises odeurs

La chlorophylle réduit la production des gaz et des toxines d’origine digestive, ce qui est très utile dans les cas d’haleine forte, de relents alimentaires (ail) et même d’odeurs menstruelles. En outre, on a introduit depuis fort longtemps de la chlorophylle dans les désodorisants et a